Sauvages

Les Sauvages

De toutes les traditions liées au carnaval des Franches-Montagnes, la première est celle de la sortie des Sauvages.

En effet, le soir de la pleine lune précédant les jours gras, les membres de la société du Carnaval des Franches-Montagnes se muent en hommes des bois couverts de branches de sapin, de pives et de lierre. Le visage noirci et portant cloches, lanternes ou autres fouets, ils sortent des métairies pour descendre sur le village y traquer la "baichatte".

Par petits groupes déguisés, les jeunes filles tentent de reconnaître l’homme qui se cache derrière son costume de branches. Elles lui lancent alors un défi en lui criant "connu" !

Mais attention, celle qui osera provoquer le sauvage et se fera  prendre, sera noircie, fouettée et jetée dans la fontaine sous les huées de la horde !

Cette sortie annonciatrice du Carimentran est exceptionnelle. Il suffit d’imaginer ces hommes couverts  de branches dont l’ombre est reflétée par  la lune ronde sur le sol couvert de neige. C’est un spectacle absolument féérique qui flotte hors de toute contingence.

Cette tradition qui s’était perdue depuis la nuit des temps a été réintroduite en 1991 suite aux recherches menées par l’artiste peintre bâlois Jurg Gabele.