Mort Carimentran

Mort de Carimentran 

C’est au moment où la folle soirée du mardi gras commence à tirer à sa fin que la mort de Carimentrant se fait sentir. Après 5 jours de folie, après d’intenses moments de joie, de rire, de bonheur et de traditions, est venu le temps  de renvoyer Carimentran dans ses pénates pour les 12 prochains mois.

Les membres du comité du carnaval des Franches-Montagnes revêtent alors redingote, chapeau haut de forme et masque blanc. Munis de torches, ils conduisent en une procession solennelle Carimentran au bûcher.

C’est une mise à mort en bonne et due forme avec la sentence suivante prononcée par le président de la société  qui clôt les festivités du Carnaval des Franches-Montagnes.

Carnaval a assez vécu,

Carnaval, personne n’en veut plus.

C’est sa femme qui hérite de lui

D’une vieille cuillère,

D’une vieille marmite.

Criez haut, criez tous :

Carnaval, mon bel ami,

Tu auras bientôt le cul rôti. 

Le Carimentran prend alors fin, les 4 phases historiques ayant rythmé les moments forts de la manifestation… Place est alors laissée  au Carême. Durant les 360 jours suivants, chaque habitant franc-montagnard ou d’ailleurs pourra ainsi se remémorer les fantastiques et inoubliables moments vécus lors de la dernière édition et pourra surtout préparer son costume, son déguisement, son char ou encore répéter ses morceaux de musique préférés pour le baitchai afin d’être au top lors de la prochaine édition du Carnaval des Franches-Montagnes.